Une invitation à entrer dans la pratique en Contact-Improvisation depuis une voie contemplative, examinant et négociant la multiplicité* des organisations et réorganisations possibles, prenant pour boussole notre capacité à nous sentir sentant, en relation. 

Nous nous appuyons sur la mise en jeu d’un protocole simple que nous désignons par l’acronyme ‘RIEN’ pour Reconnaître, Investiguer, Enacter**, Nourrir l’expérience de notre co présence attentive et interagissante. 

La proposition est d’explorer les qualités de relation à un sol élargi :

  • le sol qui embrasse nos pieds, nous soutient et nous accueille 

  • le sol de l’instant, palpable travers les dynamiques et les qualités de l’attention 

  • le sol du vivant qui nous compose et nous relie aux autres êtres sentients 

Nous abordons l’entrée en contact et en mouvement par une mise en jeu progressive de l’attention dans ses deux dimensions conjointes : attention focalisée et attention ouverte.

 

Nous observons-en-action comment cette double direction de l’attention peut orienter et être orientée par

a) le mouvement

b) l’absence de mouvement apparent.

 

Nous explorons cette flexibilité attentionnelle dans des situations d’interactions variées, en contact, improvisant. 

Nous prenons le temps d’interroger l’expérience commune lors de moments de dialogue exploratoire, avec une attention particulière portée à la mise au jour des modes d'interactions en jeu lorsque nous improvisons ensemble. 

* cf. Gravity de Steve Paxton, Ed. Contredanse (2018)

** « au problème de comprendre comment notre existence - la pratique de notre vie - est couplée à un monde environnant qui apparaît empli de régularités qui à chaque instant sont le résultat de notre histoire biologique et sociale.... trouver une voie moyenne : pour comprendre la régularité du monde vécu dont nous faisons l'expérience à chaque instant, mais sans autre point de référence que nous-mêmes qui donnerait une certitude à nos descriptions et affirmations. En fait, tout le mécanisme d'auto-engendrement, comme descripteurs et observeurs, nous dit que notre monde, en tant que monde que nous présentons dans notre existence avec autrui, aura toujours précisément ce mélange de régularité et de changement, cette combinaison de solidité et de sable mouvant, si typique du vécu humain quand nous le regardons de près. » — Francisco Varela et Humberto Maturana, Tree of Knowledge, une traduction wikipédia.

follow us

​+33 (0)6 30 60 82 89

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now